Un établissement de la Sauvegarde des Yvelines, association reconnue d’utilité publique

Notre CFA

Le Centre de Formation des Apprentis du Campus de BUC Ressources est le CFA – ASY (Alternance Sauvegarde Yvelines). 

Il est possible de suivre en apprentissage les formations suivantes dispensées par BUC Ressources :

Chiffres clé du parcours des apprentis en 2023 :  

  • 125 apprentis suivis toutes formations confondues
  • 11 interruptions de formation (soit 8.80%)
  • 13 ruptures de contrats d’apprentissage (soit 11,20%) 
  • 13 contrats retrouvés (soit 100%)
  • 22 candidats apprentis présentés à la diplomation en 2023, 21 reçus, soit 95.5% de réussite.

Devenir apprenti

Vous avez moins de 30 ans* ?

Vous souhaitez suivre vos études en apprentissage ?

Il vous faudra pour cela et sous réserve de places disponibles sur le campus :

  • Réussir les épreuves de sélections pour l’entrée en formation
  • Trouver, par vos soins ou avec notre aide, un employeur.
 
* Pour toute situation particulière (handicap, reprise de contrat…) nous consulter.
 

 Le contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail écrit à durée limitée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI) entre un salarié et un employeur. Il permet à l’apprenti de suivre une formation en alternance en entreprise sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage et en centre de formation des apprentis (CFA) pendant 1 à 3 ans.

 

Le rythme de l’apprentissage au CFA – ASY Alternance Sauvegarde Yvelines

Les apprentis passent un tiers de leur temps en formation théorique et deux tiers sur le terrain employeur en formation pratique.
Les cours se déroulent du mois de septembre au mois de juin.
Les sessions de cours théoriques se déroulent toujours sur une semaine complète, du lundi au vendredi de 9h à 12h  puis 13h à 17h.

 

La rémunération

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, l’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge et de sa progression dans le cycle de formation (année d’exécution).

La majoration vis-à-vis de l’âge intervient le 1er jour du mois suivant le jour où l’apprenti atteint 18, 21 et 26 ans.

Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du SMIC ou du SMC (salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé, si la rémunération est plus favorable).

Embaucher un apprenti

 

Vous cherchez un apprenti ou vous avez déjà un candidat ? Voici quelques informations pour vous éclairer :

 

Les aides pour recruter un apprenti

Découvrez les aides aux employeurs pour recruter un apprenti
 

 

La rémunération 

Vous pouvez faire une estimation du coût de votre apprenti grâce à ce simulateur 
 

Nous contacter

Directrice du CFA 
Emmanuelle LAMBERT
 
Responsable de parcours
Anne JOURNEL 
 
Assistante administrative
Nathalie CHALOPIN
 

Les 14 missions dévolues au CFA :

Les centres de formation dispensant les actions mentionnées au 4° de l’article L. 6313-1 ont pour mission :

  1. > D’accompagner les personnes, y compris celles en situation de handicap, souhaitant s’orienter ou se réorienter par la voie de l’apprentissage, en développant leurs connaissances et leurs compétences et en facilitant leur intégration en emploi, en cohérence avec leur projet professionnel. Pour les personnes en situation de handicap, le centre de formation d’apprentis appuie la recherche d’un employeur et facilite leur intégration tant en centre de formation d’apprentis qu’en entreprise en proposant les adaptations nécessaires au bon déroulement de leur contrat d’apprentissage. Pour accomplir cette mission, le centre de formation d’apprentis désigne un référent chargé de l’intégration des personnes en situation de handicap ;
  2. > D’appuyer et d’accompagner les postulants à l’apprentissage dans leur recherche d’un employeur ;
  3. > D’assurer la cohérence entre la formation dispensée en leur sein et celle dispensée au sein de l’entreprise, en particulier en organisant la coopération entre les formateurs et les maîtres d’apprentissage ;
  4. > D’informer, dès le début de leur formation, les apprentis de leurs droits et devoirs en tant qu’apprentis et en tant que salariés et des règles applicables en matière de santé et de sécurité en milieu professionnel ;
  5. > De permettre aux apprentis en rupture de contrat la poursuite de leur formation pendant six mois tout en les accompagnant dans la recherche d’un nouvel employeur, en lien avec le service public de l’emploi. Les apprentis en rupture de contrat sont affiliés à un régime de sécurité sociale et peuvent bénéficier d’une rémunération, en application des dispositions prévues respectivement aux articles L. 6342-1 et L. 6341-1 ;
  6. > D’apporter, en lien avec le service public de l’emploi, en particulier avec les missions locales, un accompagnement aux apprentis pour prévenir ou résoudre les difficultés d’ordre social et matériel susceptibles de mettre en péril le déroulement du contrat d’apprentissage ;
  7. > De favoriser la mixité au sein de leurs structures en sensibilisant les formateurs, les maîtres d’apprentissage et les apprentis à la question de l’égalité entre les femmes et les hommes ainsi qu’à la prévention du harcèlement sexuel au travail et en menant une politique d’orientation et de promotion des formations qui met en avant les avantages de la mixité. Ils participent à la lutte contre la répartition sexuée des métiers ;
  8. > D’encourager la mixité des métiers et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes en organisant des actions d’information sur ces sujets à destination des apprentis ;
  9. > De favoriser, au-delà de l’égalité entre les femmes et les hommes, la diversité au sein de leurs structures en sensibilisant les formateurs, les maîtres d’apprentissage et les apprentis à l’égalité des chances et à la lutte contre toutes formes de discriminations et en menant une politique d’orientation et de promotion des formations qui mette en avant les avantages de la diversité ;
  10. > D’encourager la mobilité nationale et internationale des apprentis en nommant un personnel dédié, qui peut comprendre un référent mobilité mobilisant, au niveau national, les ressources locales et, au niveau international, les programmes de l’Union européenne, et en mentionnant, le cas échéant, dans le contenu de la formation, la période de mobilité ;
  11. > D’assurer le suivi et l’accompagnement des apprentis quand la formation prévue au 2° de l’article L. 6211-2 est dispensée en tout ou partie à distance ;
  12. > D’évaluer les compétences acquises par les apprentis, y compris sous la forme d’un contrôle continu, dans le respect des règles définies par chaque organisme certificateur ;
  13. > D’accompagner les apprentis ayant interrompu leur formation et ceux n’ayant pas, à l’issue de leur formation, obtenu de diplôme ou de titre à finalité professionnelle vers les personnes et les organismes susceptibles de les accompagner dans la définition d’un projet de poursuite de formation ;
  14. > D’accompagner les apprentis dans leurs démarches pour accéder aux aides auxquelles ils peuvent prétendre au regard de la législation et de la réglementation en vigueur.
Article L6231-2, version en vigueur depuis le 01 janvier 2019, modifié par la loi N° 2018-771 du 5 septembre 2018. 

Restez informé

Suivez toute l’actualité de BUC Ressources sur ses réseaux sociaux